Influence de la subdivision en domaines élémentaires sur la perméabilité en haute fréquence des corps ferromagnétiques conducteurs
Annales de l'Institut Fourier, Volume 3 (1951), p. 301-319

Dans cet article, l’auteur, après avoir résumé rapidement les travaux antérieurs consacrés à cette question, reprend la théorie de l’influence de la subdivision en domaines élémentaires sur la perméabilité des corps ferromagnétiques conducteurs. Il étudie le cas où, dans le voisinage de la surface du corps, les domaines élémentaires sont des feuillets plans parallèles d’épaisseur d, perpendiculaires à la surface. Après avoir posé le problème et explicité notamment les conditions aux limites qui lient les composantes du champ magnétique de part et d’autre d’une paroi de Bloch, le reste de la substance étant considéré comme possédant une perméabilité égale à l’unité, l’auteur donne une méthode de calcul qui fournit une solution rigoureuse du problème dans le cas où les parois de Bloch sont infiniment souples et extensibles sans dépense d’énergie. Il calcule et donne dans un graphique les valeurs des composantes réelle et imaginaire de la perméabilité en fonction d’une fréquence réduite

a=4π2χ0d2(t)ρ,

ω est la pulsation, ρ la résistivité et χ 0 la susceptibilité statique. La composante réelle de la perméabilité est réduite à la moitié de sa valeur pour a=7,2.

Dans le cas où d est très petit, l’auteur donne ensuite la théorie des phénomènes lorsqu’on tient compte de la tension superficielle de paroi, négligée dans les calculs précédents. Il montre que, lorsque d est supérieur à quelques microns, l’influence de la tension superficielle est négligeable : il est donc généralement justifié de la négliger, d’autant plus que, lorsque d est petit, la diminution de perméabilité due à l’épaisseur finie des domaines tombe dans un domaine de fréquences suffisamment élevées pour que les autres mécanismes de diminution de la perméabilité, liés à la dynamique même des parois, commencent à jouer un rôle prédominant.

@article{AIF_1951__3__301_0,
     author = {N\'eel, Louis},
     title = {Influence de la subdivision en domaines \'el\'ementaires sur la perm\'eabilit\'e en haute fr\'equence des corps ferromagn\'etiques conducteurs},
     journal = {Annales de l'Institut Fourier},
     publisher = {Institut Fourier},
     address = {Grenoble},
     volume = {3},
     year = {1951},
     pages = {301-319},
     doi = {10.5802/aif.42},
     zbl = {0046.45402},
     language = {fr},
     url = {http://www.numdam.org/item/AIF_1951__3__301_0}
}
Néel, Louis. Influence de la subdivision en domaines élémentaires sur la perméabilité en haute fréquence des corps ferromagnétiques conducteurs. Annales de l'Institut Fourier, Volume 3 (1951) pp. 301-319. doi : 10.5802/aif.42. http://www.numdam.org/item/AIF_1951__3__301_0/

[1] C. Kittel, J. de Phys., 1951, 12, 291. | Zbl 0043.44809

[2] R. Becker, Phys. Z., 1938, 39, 856 ; Ann. Phys. Lpz., 1939, 36, 340. | Zbl 0020.41902

[3] C. Kittel, Phys. Rev., 1946, 70, 281.

[4] R. De Kronig, Z. techn. Phys., 1938, 19, 509 ; Phys. Z., 1938, 39, 823. | Zbl 0020.31303

[5] R. Millership et F. V. Webster, Proc. Phys. Soc., B, 1950, 63, 783.