van Rooij, Robert
Cooperative versus argumentative communication
Philosophia Scientiae, Tome 8 (2004) no. 2 , p. 195-209
URL stable : http://www.numdam.org/item?id=PHSC_2004__8_2_195_0

En pragmatique, la théorie de l'usage du langage, on suppose habituellement que la communication est une affaire coopérative. Cette conception standard a été récemment attaquée par Ducrot et Merin, et il a été avancé qu'un point de vue argumentatif sur l'usage du langage naturel serait plus approprié. Dans cet article, je discute la question de savoir dans quelle mesure cette attaque est justifiée et si le point de vue alternatif peut fournir une analyse plus adéquate de la «signification pragmatique», à savoir les implicatures.
In pragmatics, the theory of language use, it is standard to assume that communication is a cooperative affair. Recently, this standard view has come under attack by Ducrot and Merin, and it has been proposed that an argumentative view on natural language use is more appropriate. In this paper I discuss to what extent this attack is justified and whether the alternative view can provide a more adequate analysis of ‘pragmatic meaning', i.e., implicatures.