Le crépuscule du multitudinisme
Philosophia Scientiae, Volume 5 (2001) no. 1, pp. 33-41.

Nonseparability is analysed in the light of the Bell theorem. The known fact is recalled that, in the form in which Bell himself expressed his theorem, its premisses, far from referring exclusively to observable facts, must explicitly involve the notion of some underlying Man-Independent Reality. What is shown is that in spite of this fact the theorem does not run counter to the famous “philosophical axiom” that human beings can only know phenomena and have no sure access to Reality-in-itself. So, to sum up, the theorem does prove that we have to give up the view of the World - called multitudinism - that represents Reality as being essentially composed of (in addition to local fields) localized particles interacting with distance-decreasing forces.

La notion de non-séparabilité est analysée à la lumière du théorème de Bell. Il est rappelé que, dans la formulation que Bell lui-même en a donnée, les prémisses de ce théorème, loin de renvoyer exclusivement à de l'observable, font nécessairement référence à une sous-jacente réalité conçue comme indépendante de l'humain. Ce qui est montré ici, c'est que, en dépit de ce fait, le théorème n'est pas en contradiction avec le célèbre «axiome philosophique» selon lequel les hommes ne peuvent connaître que des phénomènes et n'ont pas d'accès assuré à la réalité en soi. En conclusion, le théorème démontre bien qu'il nous faut renoncer à la vision du monde - dénommée ici multitudinisme - selon laquelle la réalité serait essentiellement constituée de (outre des champs locaux) des particules localisées interagissant par des forces décroissant avec la distance.

@article{PHSC_2001__5_1_33_0,
     author = {d'Espagnat, Bernard},
     title = {Le cr\'epuscule du multitudinisme},
     journal = {Philosophia Scientiae},
     pages = {33--41},
     publisher = {\'Editions Kim\'e},
     volume = {5},
     number = {1},
     year = {2001},
     language = {fr},
     url = {http://archive.numdam.org/item/PHSC_2001__5_1_33_0/}
}
TY  - JOUR
AU  - d'Espagnat, Bernard
TI  - Le crépuscule du multitudinisme
JO  - Philosophia Scientiae
PY  - 2001
DA  - 2001///
SP  - 33
EP  - 41
VL  - 5
IS  - 1
PB  - Éditions Kimé
UR  - http://archive.numdam.org/item/PHSC_2001__5_1_33_0/
LA  - fr
ID  - PHSC_2001__5_1_33_0
ER  - 
%0 Journal Article
%A d'Espagnat, Bernard
%T Le crépuscule du multitudinisme
%J Philosophia Scientiae
%D 2001
%P 33-41
%V 5
%N 1
%I Éditions Kimé
%G fr
%F PHSC_2001__5_1_33_0
d'Espagnat, Bernard. Le crépuscule du multitudinisme. Philosophia Scientiae, Volume 5 (2001) no. 1, pp. 33-41. http://archive.numdam.org/item/PHSC_2001__5_1_33_0/