Sur les « opérateurs rétrogrades »
Philosophia Scientiae, Tome 8 (2004) no. 2, p. 145-160
Une logique d’«opérateurs rétrogrades» (𝐎𝐑) est définie en utilisant des jeux sémantiques, joués sur des modèles à deux dimensions, l’une pour le temps, l’autre pour les scénarios épistémiques. On démontre que l’expressivité de 𝐎𝐑 est plus grande que celle de la logique de base des attitudes propositionnelles (𝐀𝐋). De plus, on établit que les pouvoirs expressifs de OR et la logique hybride 𝐀𝐋++@ coïncident. L’intérêt théorique général des opérateurs rétrogrades est brièvement discuté.
A logic of ‘backwards-looking operators’ (𝐎𝐑) is defined using semantical games, played on models with two dimensions, one for time and another for epistemic scenarios. It is shown that the expressive power of 𝐎𝐑 is greater than that of basic logic of propositional attitudes (𝐀𝐋). Furthermore, it is established that the expressive powers of OR and the hybrid logic 𝐀𝐋++@ coincide. In conclusion, the theoretical interest of backwards-looking operators is briefly discussed.
@article{PHSC_2004__8_2_145_0,
     author = {Tulenheimo, Tero},
     title = {Sur les \guillemotleft{} op\'erateurs r\'etrogrades \guillemotright{}},
     journal = {Philosophia Scientiae},
     publisher = {\'Editions Kim\'e},
     volume = {8},
     number = {2},
     year = {2004},
     pages = {145-160},
     language = {fr},
     url = {http://www.numdam.org/item/PHSC_2004__8_2_145_0}
}
Tulenheimo, Tero. Sur les « opérateurs rétrogrades ». Philosophia Scientiae, Tome 8 (2004) no. 2, pp. 145-160. https://www.numdam.org/item/PHSC_2004__8_2_145_0/